Mise en valeur à l'île Montesson

L’île Montesson est un secteur naturel du territoire de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour qui offre un potentiel de mise en valeur exceptionnel. C’est pourquoi au cours de l’année 2019-2020, un plan de conservation et de mise en valeur de l’île Montesson a été réalisé. Différentes actions sont ciblées dans ce plan et certaines sont en cours de réalisation.

Création et installation de panneaux d'interprétation

​3 panneaux d'interprétation ont été installés au printemps 2021.


Sensibilisation des résidents du secteur

​Une campagne de sensibilisation a eu lieu à l'été 2021. Un dépliant a été créé et remis aux résidents concernés.


Plantation d’espèces arbustives et arborescentes à l'île Montesson

Plusieurs menaces pèsent sur les écosystèmes forestiers, comme par exemple l'apparition d'espèces exotiques envahissantes, la prolifération d'insectes ravageurs et des épisodes plus marqués de sécheresse et d'inondation, accentués par les changements climatiques.
La plantation d’espèces arbustives et arborescentes indigènes du Québec ou limitrophes et adaptées aux conditions écologiques du milieu permettra d’augmenter la résilience et la résistance des écosystèmes du secteur face aux menaces actuelles et à venir tout en permettant de diversifier les ressources alimentaires et d’habitats pour la faune.


Au total, 130 arbres et 385 arbustes de 20 variétés différentes ont été plantés à l'automne 2022.


Contrôle de plantes exotiques envahissantes dans les milieux humides d'intérêt à Bécancour- Secteur Montesson 

Ce projet vise à éradiquer les colonies de roseau commun et de renouée du Japon qui compromettent l’intégrité de milieux humides prioritaires dans le secteur de l’île Montesson.
Il s’échelonnera sur 3 ans (2023 à 2026) et consistera à contrôler 4 colonies de Renouée du Japon et de Roseau Commun.
La première phase des travaux de contrôle se déroulera à l’automne 2023. Les PEE seront coupées, ramassées et par la suite, des toiles géotextiles seront installées afin d'empêcher les plantes de repousser.
La deuxième phase des travaux de contrôle (prévue en 2024) consistera à implanter des végétaux au travers de la toile géotextile pour éviter de laisser le sol à nu une fois les travaux de contrôle terminés. 

Partenaires