Comité de zones d'interventions prioritaires (ZIP) Les Deux Rives

Suivi de l’érosion des berges du fleuve Saint-Laurent

L’érosion des berges du fleuve Saint-Laurent est causée par de nombreux facteurs tels que la dynamique fluviale, l’amplitude de marnage, le mouvement des glaces durant la saison printanière ainsi que l’action du vent.

En premier lieu, ces principales causes d’érosion provoquent un recul des rives du fleuve et des îles qui s’y trouvent occasionnant par ce fait la disparition de plages, de bandes riveraines, d’habitats fauniques et floristiques et de terrains privés.

De plus, suite à l’érosion d’une berge, on peut également noter une dégradation de la qualité de l’eau causée par l’augmentation des particules en suspension. En effet, les argiles marines et les limons qui se détachent des rives lors du processus d’érosion demeurent en suspension dans l’eau jusqu’à ce qu’ils soient évacués par les courants.

Et troisièmement, le potentiel récréatif, touristique et esthétique du fleuve risque de s’en voir affecter par la disparition des plages et des bandes riveraines ce qui aura probablement des répercussions, au fil des années, sur l’économie des municipalités concernées.

Les solutions

L’objectif général de ce suivi d’érosion des berges du fleuve St-Laurent consiste à identifier les sites potentiels d’érosion le long du fleuve dans le secteur du comité ZIP Les Deux Rives et ensuite mesurer le recul des berges avec des piquets-repères.

Donc, le comité ZIP Les Deux Rives, en accord avec le Centre Saint-Laurent d’Environnement Canada, a déterminé l’emplacement de 9 stations d’échantillonnage sur son territoire où il saisit des données dans le but d’en faire un rapport et de le soumettre ensuite au Centre Saint-Laurent.

Des visites sont effectuées à ces 9 stations à 4 reprises chaque année soit à la fin de l’hiver avant le départ des glaces, à la fin de l’hiver après le départ des glaces, à l’été durant la période d’étiage et finalement à l’automne durant le mois de novembre.

Et finalement, des stratégies de protection et de conservation pourront être recommandées pour tenter de réduire la problématique d’érosion.

 

Partenaire:
Centre Saint-Laurent, Environnement Canada : Programme de suivi de l’état du Saint-Laurent