Comité de zones d'interventions prioritaires (ZIP) Les Deux Rives

Conservation volontaire de l’herbier aquatique de l’île Carignan – Les rencontres de propriétaires débuteront bientôt

Paru le : 6 février 2017

Les cahiers du propriétaire pour les résidents dont les terrains bordent l’herbier aquatique de l’île Carignan sont maintenant prêts. Les riverains concernés recevront une lettre au courant de la semaine et seront bientôt contactés par téléphone. Au plaisir de vous rencontrer !

Les rencontres pour la phase II du projet en agroenvironnement pour le lac St-Paul débuteront ce mois-ci

Paru le : 1 février 2017

Les cahiers personnalisés pour chacun des producteurs agricoles de la phase II du projet en agroenvironnement pour le lac Saint-Paul sont prêts. Les rencontres débuteront prochainement. Les propriétaires concernés seront bientôt contactés pour prendre rendez-vous.

Résultats préliminaires du projet en agroenvironnement pour le lac Saint-Paul

Paru le : 31 mars 2016

Le projet en agroenvironnement pour le lac Saint-Paul vise à améliorer la qualité de l’eau et les habitats fauniques du lac Saint-Paul et des cours d’eau qui s’y jettent. La phase 1 touche près d’une trentaine de producteurs agricoles et concerne les cours d’eau Buisson, Tourigny Leblanc et Centre-des-Terres-Carrées.

Jusqu’à présent, 75 % des producteurs agricoles de la phase 1 ont été rencontrés afin de leur remettre leur plan d’action personnalisé. Les résultats sont très encourageants puisque jusqu’à maintenant, ils ont tous accepté d’améliorer la qualité de leurs bandes riveraines.

Plus de 15 hectares de bandes riveraines et de boisés de ferme seront mis en conservation volontaire et l’implantation de nouvelles bandes riveraines est possible sur près de 10 kilomètres.

Voici un tableau présentant l’évolution de la qualité des bandes riveraines selon les résultats obtenus jusqu’à maintenant. Au départ, près de 70 % des bandes riveraines avaient une largeur d’un mètre et moins. Selon les ententes signées jusqu’à présent, cette catégorie de bandes riveraines très étroites chutera à 3 %. De plus, les bandes riveraines qui ont deux mètres et plus de largeurs (qui ne représentaient que 9 % avant la mise en place du projet) passeront à 60 %, une amélioration notable.

graphique

Ce projet a bénéficié d’une aide financière du Fonds ABI pour les collectivités durables. Ce projet a été rendu possible grâce à une contribution du programme Interactions communautaires, lié au Plan d’action Saint-Laurent 2011-2026 et mis en œuvre par les gouvernements du Canada et du Québec.