L'écho des 2 rives - Décembre 2020

​MOT DE LA DIRECTRICE 

L’année 2020 qui s'achève a été une année particulière à bien des niveaux, mais cela n'a pas empêché le Comité ZIP Les Deux Rives d'être aussi actif qu'à son habitude ! Cette édition de l'Écho des 2 Rives vous permettra de suivre quelques travaux réalisés durant les périodes estivales et automnales.  Pour 2021, plusieurs nouveaux projets sont prévus pour améliorer l'environnement fluvial, ils vous seront  présentés au courant de la prochaine année, restez à l'affût !

En cette période, propice aux remerciements, je tiens à dire merci aux membres du conseil d'administration et à toutes les personnes qui collaborent de près ou de loin avec le Comité ZIP Les Deux Rives.​

Mon équipe se joint à moi pour vous souhaiter de Joyeuses Fêtes !

Bonne lecture

Mylène Vallée

Prenez note que nos bureaux seront fermés du 18 décembre 2020 au 3 janvier 2021. 

​TABLE DE CONCERTATION DE L'ESTUAIRE FLUVIAL (TCREF)

Après cinq années à construire le plan de gestion intégré régional (PGIR) avec les acteurs du milieu, ce dernier sera déposé au Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) dans les prochains jours. 

D'ailleurs, l'équipe de coordination de la TCREF vient de réaliser une tournée régionale virtuelle afin de rencontrer les acteurs des différentes MRC du territoire de la TCREF et ainsi susciter l'engagement des acteurs dans la réalisation des actions inscrites au PGIR. 

Merci à tous les acteurs qui ont participé et qui nous ont signifié leur intérêt à mettre en oeuvre le PGIR. 

SUIVI DE LA QUALITÉ DES EAUX RIVERAINES

Les cinq campagnes d’échantillonnage prévues dans le cadre de ce projet ont bel et bien eu lieu, entre les mois de juin et octobre, sur l’ensemble de notre territoire. Les territoires visés par cette étude sont la Ville de Trois-Rivières et les MRC des Chenaux, de Portneuf, de Bécancour et de Lotbinière. Au total, ce sont 75 échantillons d'eau qui sont récoltés à chacune des campagnes, soit 59 dans le fleuve et 16 sur les principaux tributaires.

Ce projet, d'une durée de 2 ans, vise à caractériser les concentrations et la dispersion des contaminants dans les masses d'eau près des rives du fleuve, et ce, en provenance de tributaires du fleuve et d'effluents municipaux qui se déversent directement dans ce dernier. Des résultats préliminaires sur les concentrations en coliformes fécaux (bactéries qui proviennent des matières fécales des animaux à sang chaud, incluant les humains) sont disponibles et voici les principaux constats :

  • De façon générale la rive nord est plus contaminée que la rive sud;
  • Les concentrations en coliformes fécaux sont plus élevées au printemps et à l’automne;
  • En juillet et en août dans la portion est du territoire sur la rive nord et sur l’ensemble de la rive sud, la qualité de l’eau est généralement bonne et permet la baignade;
  • Il y a une forte contamination à Trois-Rivières.
Ce projet se poursuivra en 2021 et d’autres paramètres de la qualité de l’eau seront analysés.​

LA ROUTE BLEUE DE L'ESTUAIRE FLUVIAL

Plusieurs parcours potentiels de la route bleue de l’estuaire fluvial ont été testés cette année par des membres de notre équipe en partenariat avec Canot Kayak Québec. Des éléments liés à la sécurité des parcours, leurs intérêts et leurs accès ont notamment été évalués. 

La prochaine étape est la constitution d’un comité de coordination regroupant les principaux acteurs concernés, prévue pour début 2021.

REMPLACEMENT D’ARBUSTES DANS LES BANDES RIVERAINES AU LAC SAINT-PAUL À BÉCANCOUR


Depuis 6 ans, le Comité ZIP Les Deux Rives a travaillé en collaboration avec les producteurs agricoles afin d’améliorer la santé du lac Saint-Paul à Bécancour. En 2019, nous avions finalisé l’implantation de bandes riveraines, débutée il y a 3 ans, sur plus de 45 km. Au cours de l’année 2020, nous avons remplacé des arbustes et balisé les bandes riveraines sur un peu plus de 16 km, afin d’assurer la pérennité des bandes riveraines, ce qui améliorera la biodiversité et les habitats fauniques au sein de ceux-ci. 

Le remplacement d’arbustes et le balisage effectués dans ce projet sont financés par le Programme Affluents Maritime visant la mise en œuvre d’actions issues des plans directeurs de l’eau qui concourent à la Stratégie Maritime du Gouvernement du Québec.

SUIVI DES PLANTATIONS DANS LE BASSIN VERSANT DU LAC SAINT-PAUL À BÉCANCOUR

Au cours de l’été 2020, notre équipe a parcouru 16,5 km de bandes riveraines implantées au cours des 3 dernières années. Cela a permis de mesurer le taux de survie des arbustes implantés dans les bandes riveraines, de vérifier leur croissance et de noter d’autres problématiques comme par exemple des ponceaux obstrués, des décrochements, etc.  Ce projet se poursuivra l'été prochain.

Ce projet est financé par le MAPAQ, dans le cadre du programme Prime-Vert. 

NETTOYAGE DE PLAGE À TROIS-RIVIÈRES

Un nettoyage de plage a été effectué le 25 septembre dernier à la plage près du sanctuaire du cap. Notre équipe, accompagnée de bénévole, a ramassé 8 kg de déchets divers, dont 1,5 kg ont pu être recyclés.

SENSIBILISATION DES RIVERAINS AUX HABITATS FAUNIQUES - MARAIS SAINT-ÉLOI À BATISCAN

Dans le cadre de ce projet, un inventaire ichtyologique a eu lieu cet automne. Plusieurs espèces ont été recensées : perchaudes, tanches (espèce exotique envahissante), éperlans arc-en-ciel, crapets, meuniers, raseux de terre et même un couette. Les propriétaires concernés seront contactés au printemps et la suite des inventaires se fera au cours de l’été.  ​

SUIVI DES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES

Depuis une douzaine d’années, le Comité ZIP Les Deux Rives est mandaté par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) pour effectuer le suivi des plantes exotiques envahissantes dans les milieux humides du fleuve Saint-Laurent. Cette année, le suivi a été réalisé sur 19 stations : 6 sur le territoire de la ville de Nicolet, 3 sur le territoire de la municipalité de Champlain, 6 sur le territoire de la municipalité de Batiscan et 4 sur le territoire de la municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pérade. Notre équipe a noté la présence de plantes exotiques envahissantes sur 12 des 19 stations visitées. Les plantes les plus fréquemment observées pour ces stations étaient la salicaire commune et le rorippe amphibie.