Mois de l'eau

Au Québec, le Mois de l’eau est une célébration collective de la ressource misant sur la sensibilisation et l’éducation de la population. Depuis 2017, le mois de juin a été déclaré le mois de l'eau. Pour le souligner, plusieurs activités sont offertes à travers la province. 


Pour consulter la liste des activités à faire, rendez-vous ici.

MOIS DE L'EAU 2021

Thème : Le ruissellement et ses impacts sur les cours d'eau

L’édition 2021 du mois de l’eau se penche sur le phénomène du ruissellement et de ses impacts sur nos cours d’eau. Cette année, il est question des activités qui permettent une meilleure gestion de l’eau de pluie chez soi. Les citoyens sont invités à poser des gestes pour préserver l’eau.

Êtes-vous aquaresponsable ?

Pour faire le test cliquez ici​

Saviez-vous que ?

Le toit d’une maison est l’une des surfaces imperméables les plus importantes. En effet, 60 % des eaux de ruissellement en proviennent. 

(Source : ROBVQ)

Qu'est-ce que le ruissellement ?

Le ruissellement est le surplus d’eau qui ne s’est pas infiltré dans le sol ou qui ne s’est pas évaporé, et qui s’écoule à la surface du sol. Il est en général composé d’eaux pluviales (eaux de pluie et fonte des neiges) qui ruissellent à la surface du sol.  Si le sol est saturé d’eau, l’eau reste à la surface du sol et ruisselle. On voit souvent ce phénomène lors d’une forte pluie ou lors de la fonte des neiges au printemps. Également, si on est en présence d’un sol imperméable comme une rue asphaltée, l’eau ne pourra pas s’infiltrer dans le sol, donc elle ruissellera. Le ruissellement d’eau peut contenir de nombreux polluants qui se retrouvent dans les différents cours d’eau.

Des exemples pour vous aider à diminuer le ruissellement chez-vous  : 

  • Débrancher vos gouttières et les diriger vers vos plates-bandes ou vers un baril récupérateur d’eau de pluie
  •  Planter des végétaux
  • Aménager un jardin de pluie
  • Aménager une bande riveraine
  • Choisissir un revêtement perméable pour votre entrée

Source :ROBVQ

À l’occasion du mois de l’eau, notre équipe a informé les citoyens de Sainte-Anne-de-la-Pérade sur les différents projets en cours dans leur secteur ainsi que sur le ruissellement et ses impacts sur le fleuve Saint-Laurent et sur les cours d’eau qui s’y déversent. Cette soirée d’information est une initiative du salon écolo.


Pour voir la présentation, rendez-vous au bas de la page !


MOIS DE L'EAU 2020

Thème : La face cachée du plastique

Pour participer au quiz, cliquez ici​​​

​Félicitation à Laurie-Ann Jutras qui est la gagnante de notre tirage pour sa participation au quiz !

Pourquoi en utilisons-nous autant ?
Les matières plastiques offrent de nombreux avantages dans la production d’objets de tous les jours. Premièrement, il est possible d’en produire d’immenses quantités, et ce, à une très grande vitesse. Le plastique est également très durable, léger et surtout, il peut prendre presque n’importe quelle forme. Ceci étant dit, la principale raison pour laquelle le plastique est si présent dans notre vie c’est qu’il est extrêmement économique.

La décomposition du plastique 

Le plastique est un matériau très durable, en effet une simple bouteille de plastique prend de 100 à 1 000 ans pour se décomposer. En tant que société, nous avons choisi de concevoir des tonnes d’objets à usage unique ou jetable à partir d’un matériau qui est extrêmement durable.


Exemple : La photo de droite illustre la différence de décomposition d'une paille de plastique versus une paille de papier après 1 mois et demi. 

Les continents plastiques 

Environ 8 millions de tonnes de matières plastiques sont rejetées dans la mer chaque année. Avec les courants, des accumulations de déchets plastiques se concentrent pour former : les continents plastiques. Le premier a été découvert en 1997 dans le Pacific Nord, et couvre une superficie équivalente à la moitié de la province du Québec. On y compte près de 750 000 morceaux de plastiques par kilomètre carré. Quatre autres continents plastiques, aussi pollués, ont été découverts dans les océans Pacifique, Atlantique et Indien. Ensemble, ils recouvriraient 40% de la surface des océans.​

Les impacts sur la faune aquatique : 

Les grandes quantités de déchets plastiques libérés dans la nature affectent de nombreuses espèces animales telles que les oiseaux marins, les poissons, les mammifères marins ou les tortues de mer. C’est le cas des tortues luths qui se nourrissent de méduses. La problématique de cette espèce est qu’elle mange tout ce qui ressemble à une méduse, y compris les sacs de plastique : on appelle ces espèces des consommateurs opportunistes. Les sacs ainsi ingérés par mégarde bloquent les intestins des tortues, les condamnant à mourir de faim.​

Des  exemples de petits gestes qui font la différence : 
  • Utiliser des bouteilles réutilisables
  • Ne pas jeter de déchets au sol
  • Ne pas acheter de produits suremballés
  • Utiliser des sacs réutilisables​​

Partenaires

MOIS DE L'EAU 2019

Thème : Les poissons du fleuve Saint-Laurent

Le 12 juin 2019, le Comité ZIP Les Deux Rives a invité la population à un après-midi sur le quai de Sainte-Angèle à Bécancour, le 12 juin. Les gens présents ont pu profiter des installations afin de pêcher. Également, des jeux éducatifs ont permis à la population d’en apprendre davantage sur les espèces de poissons du fleuve, les parties des poissons et les carpes asiatiques. ​​.

Partenaires

​Cette initiative est prévue dans le Plan d'action 2018-2023 de la Stratégie québécoise de l'eau, qui déploie des mesures concrètes pour protéger, utiliser et gérer l'eau et les milieux aquatiques de façon responsable, intégrée et durable.