Axe d'intervention Petite rivière du Chêne

​Un portrait complet du bassin versant de la Petite rivière du Chêne a été réalisé en 2007 par le comité ZIP Les Deux Rives en collaboration avec l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Suite à la réalisation de ce portrait, la ZIP a été mandatée par les municipalités du territoire concerné pour réaliser une campagne d’échantillonnage de l’eau de la Petite rivière du Chêne. L’échantillonnage a été réalisé sur 15 stations réparties dans l’ensemble du bassin versant à l’automne 2008. 

Résumé de l’étude : Intégrité écologique des principaux cours d’eau du bassin versant de la Petite rivière du Chêne déterminée par l’indice IDEC

Le bassin versant de la Petite rivière du Chêne inclut tout le gradient de perturbation présent dans les rivières de l'Est du Canada. L’Indice Diatomées de l’Est du Canada (IDEC) a été calculé à partir des diatomées prélevées en 2008 sur 15 sites recouvrant l’ensemble du bassin versant. On y retrouve les cours d'eau parmi les plus propres du Québec. Par exemple, la portion amont de la Petite rivière du Chêne, 5 km en aval de la municipalité de Manseau, a le meilleur état écologique mesuré dans le bassin. Ce secteur est caractérisé par des communautés de diatomées de milieux oligotrophes (IDEC classe A). Pour les quatre autres sites du secteur amont du bassin versant, les diatomées sont caractérisées par des communautés de milieux meso-eutrophes (IDEC classe C) et de milieux meso-oligotrophes (IDEC classe B). À la lumière des résultats obtenus dans la présente étude, on ne retrouve aucun site qui soit jugé prioritaire dans le secteur amont du bassin versant.

 
On retrouve aussi dans le bassin étudié des cours d'eau parmi les plus dégradés du Québec. Huit sites sur dix sont jugés prioritaires dans la portion aval du bassin de la Petite rivière du Chêne. Ces sites sont caractérisés par des communautés de diatomées de milieux eutrophes (IDEC classe D). Ces communautés sont composées d’espèces très tolérantes à la pollution. La présence de ces communautés de diatomées indique habituellement que les concentrations en phosphore, en azote, en matières organiques ou en minéraux dissous étaient constamment élevées au cours des semaines précédentes le prélèvement des diatomées. Ces résultats étaient attendus car les activités humaines, agricoles et industrielles, ainsi que la densité de population s’intensifient dans le secteur aval du bassin versant. En conséquence, une attention particulière devra être portée aux cours d’eau suivants: Rivières Creuse, Aux Ormes, L’Espérance, du Castor et le secteur aval de la Petite rivière du Chêne.

Résultats:

Dans un premier temps, des actions communes à toutes les municipalités visant à améliorer la qualité de l’eau du bassin versant et à préserver les fonctions écosystémiques du territoire hydrologique ont été ciblées. Dans un deuxième temps, des recommandations spécifiques à chacune des municipalités ont été établies en fonction des différents secteurs d’activités présents sur leur territoire respectif. Ces recommandations sont hiérarchisées selon un ordre prioritaire, c’est-à-dire que les actions ayant potentiellement un plus grand impact sur l’amélioration de la qualité de l’eau ont été identifiées comme prioritaires.

Partenaires