Conservation volontaire des milieux humides de l’île Valdor

Ce projet vise à sensibiliser les citoyens de l’île Valdor à Champlain à l’importance de conserver les milieux humides, par le biais d’entente de conservation volontaire avec les riverains des milieux humides. Ce projet de grande envergure s’est réalisé en 2 phases, pour un total de 55 propriétaires.

Pourquoi travailler à l’île Valdor ?

L’île Valdor est composée de plusieurs milieux humides (marais et marécages) qui sont des habitats pour plusieurs espèces floristiques et fauniques. Ces milieux humides subissent des pressions ; entre autres, on y retrouve plusieurs plantes envahissantes. Un projet de conservation volontaire permet de sensibiliser les citoyens en leur présentant les espèces animales et végétales qui se trouvent à proximité de leur résidence et ainsi ils peuvent mettre les efforts nécessaires afin de protéger leur milieu.

Étapes

  1. Caractérisation de chaque propriété riveraine des milieux humides, par le biais d’un inventaire faunique et floristique.
  2. Conception de cahiers du propriétaire incluant une cartographie des espèces recensées.
  3. Remise des cahiers du propriétaire et signatures d’ententes de conservation volontaire

Résultats

  • 72 % des propriétaires ont signés des ententes de conservation volontaire

Partenaires