Création d'un habitat faunique en milieu agricole - Marais Saint-Éloi à Batiscan

Situé dans la municipalité de Batiscan, le marais Saint-Éloi constitue le dernier marais d’eau douce à marée, en amont du fleuve Saint-Laurent, sur la rive nord du fleuve. Ce marais constitue un habitat de choix pour la faune et la flore.

Pourquoi travailler au marais Saint-Éloi ?

Suite à la réalisation d’un plan de conservation au marais Saint-Éloi, plusieurs problématiques ont été identifiées, dont le comblement du marais. Afin de freiner le comblement du marais, un projet en agroenvironnement a été initié. Ce projet a permis d’identifier d’autres problématiques, tel que l’obstruction à la libre circulation du poisson.

Étapes :

  • Rédaction d’un plan de conservation
  • Inventaires fauniques et floristiques
  • Caractérisation des bandes riveraines bassin versant du ruisseau Saint-Éloi
  • Conception des plans d’action pour les producteurs agricoles
  • Pêches expérimentales
  • Suivi de la qualité de l’eau
  • Analyse granulométrique des sédiments
  • Analyse du potentiel de fraie dans le ruisseau Saint-Éloi
  • Implantation des bandes riveraines
  • Végétalisation des zones en retrait de culture dans la zone inondable
  • Entretien de cours d'eau

Résultats:

  • 5 kilomètres de bandes riveraines implantées, dont 2,7 kilomètres d’une largeur de 5 mètres et 2,3 kilomètres d’une largeur de 3 mètres
  • 2,35 hectares de zone en retrait de culture

Printemps 2017 :

  • Semences d'herbacées en bandes riveraines avec un mélange de graminées adaptées pour la fraie des perchaudes​
  • Remplacement des arbustes morts​

Partenaires